Péronnille

Alice et Daphnée sont sœurs et elles se chamaillent pour nous raconter – le mieux possible – la fabuleuse histoire de Péronnille, chevalière de son état, et de Destrier, son fidèle cheval. Comme dans les contes les plus contes que l’on connaisse, elle doit passer trois épreuves pour percer le mystère de cette question qui tenaille l’humanité depuis la nuit des temps : « C’est quoi l’amour ? ».

Lors de sa quête, elle croisera – en vrac – un dragon de valises, un oracle neurasthénique, évidement quelques sages de passages, pour finir au pays des barbiers. En récompense de ses efforts, et parce qu’elle est très forte, le roi souhaite offrir à Péronnille la main du prince. Notre chevalière n’est pas vraiment sûre de succomber à ses charmes… Comment on sait qu’on est amoureuse ?! La compagnie Dis Donc propose aux enfants un spectacle qui pose les bonnes questions, sans imposer les réponses pour laisser place au respect de la différence, le tout dans un grand éclat de rire loufoque !

Exil

Elle, seule, se voit contrainte de partir loin, avec pour seule compagnie sa valise, qui lui servira de confidente, de toit ou encore de barque dans ce voyage forcé vers l’inconnu. Lui, comme un marionnettiste, l’emmène entre terre et mer, urbanisme et grands espaces… Il et elle vont devoir surmonter leur crainte et leur solitude : de là va naître une relation de confiance entre ces personnages qui nous emmènent dans un voyage onirique, musical et chorégraphique.

Dans cet univers poétique où les arts s’entremêlent, la compagnie Diotime suscite notre imaginaire et notre sensibilité autour des thèmes universels de l’exil, de la peur de l’inconnu, de la découverte de l’autre et du monde. Elle, danse, lui, joue de la musique ; entre elle et lui s’ouvre un dialogue effréné et visuel. Deux personnalités complètement opposées vont-elles réussir à s’entendre et se comprendre ? Vont-elles réussir à créer un univers paisible dans lequel il et elle pourront se sédentariser sans crainte ?

Exil

Elle, seule, se voit contrainte de partir loin, avec pour seule compagnie sa valise, qui lui servira de confidente, de toit ou encore de barque dans ce voyage forcé vers l’inconnu. Lui, comme un marionnettiste, l’emmène entre terre et mer, urbanisme et grands espaces… Il et elle vont devoir surmonter leur crainte et leur solitude : de là va naître une relation de confiance entre ces personnages qui nous emmènent dans un voyage onirique, musical et chorégraphique.

Dans cet univers poétique où les arts s’entremêlent, la compagnie Diotime suscite notre imaginaire et notre sensibilité autour des thèmes universels de l’exil, de la peur de l’inconnu, de la découverte de l’autre et du monde. Elle, danse, lui, joue de la musique ; entre elle et lui s’ouvre un dialogue effréné et visuel. Deux personnalités complètement opposées vont-elles réussir à s’entendre et se comprendre ? Vont-elles réussir à créer un univers paisible dans lequel il et elle pourront se sédentariser sans crainte ?

Nous voilà !

Comment démontrer aux (très) jeunes enfants les bienfaits de la tolérance, du partage et de l’entraide ? Rien de plus simple qu’une équipe artistique bourrée de talents et des histoires drôles et sensibles.

Sur le pont, les voyageur·se·s arrivent doucement. Mais où vont-ils/elles ? Pour combien de temps ? Une chose est sûre, tous et toutes très différent·e·s, ils/elles sont réuni·e·s ici pour une même chose : l’espoir que là-bas, tout ira mieux. Parmi eux/elles, un jeune garçon, inquiet et curieux ne comprend pas pourquoi il faut partir. Pour le rassurer, tout l’équipage s’y met. Pour oublier cette longue traversée et se réchauffer, quoi de mieux que de belles histoires à se raconter. Oui, là-bas, tout ira mieux.

Nous voilà !

Comment démontrer aux (très) jeunes enfants les bienfaits de la tolérance, du partage et de l’entraide ? Rien de plus simple qu’une équipe artistique bourrée de talents et des histoires drôles et sensibles.

Sur le pont, les voyageur·se·s arrivent doucement. Mais où vont-ils/elles ? Pour combien de temps ? Une chose est sûre, tous et toutes très différent·e·s, ils/elles sont réuni·e·s ici pour une même chose : l’espoir que là-bas, tout ira mieux. Parmi eux/elles, un jeune garçon, inquiet et curieux ne comprend pas pourquoi il faut partir. Pour le rassurer, tout l’équipage s’y met. Pour oublier cette longue traversée et se réchauffer, quoi de mieux que de belles histoires à se raconter. Oui, là-bas, tout ira mieux.

Nous voilà !

Comment démontrer aux (très) jeunes enfants les bienfaits de la tolérance, du partage et de l’entraide ? Rien de plus simple qu’une équipe artistique bourrée de talents et des histoires drôles et sensibles.

Sur le pont, les voyageur·se·s arrivent doucement. Mais où vont-ils/elles ? Pour combien de temps ? Une chose est sûre, tous et toutes très différent·e·s, ils/elles sont réuni·e·s ici pour une même chose : l’espoir que là-bas, tout ira mieux. Parmi eux/elles, un jeune garçon, inquiet et curieux ne comprend pas pourquoi il faut partir. Pour le rassurer, tout l’équipage s’y met. Pour oublier cette longue traversée et se réchauffer, quoi de mieux que de belles histoires à se raconter. Oui, là-bas, tout ira mieux.

Nous voilà !

Comment démontrer aux (très) jeunes enfants les bienfaits de la tolérance, du partage et de l’entraide ? Rien de plus simple qu’une équipe artistique bourrée de talents et des histoires drôles et sensibles.

Sur le pont, les voyageur·se·s arrivent doucement. Mais où vont-ils/elles ? Pour combien de temps ? Une chose est sûre, tous et toutes très différent·e·s, ils/elles sont réuni·e·s ici pour une même chose : l’espoir que là-bas, tout ira mieux. Parmi eux/elles, un jeune garçon, inquiet et curieux ne comprend pas pourquoi il faut partir. Pour le rassurer, tout l’équipage s’y met. Pour oublier cette longue traversée et se réchauffer, quoi de mieux que de belles histoires à se raconter. Oui, là-bas, tout ira mieux.

Le Fil à retordre

Gérard Lafleur est un écrivain de soixante ans qui décide de coucher sur le papier ses souvenirs d’enfance. Mais ils sont bien loin dans sa mémoire et c’est une belle page blanche qui s’étale devant lui. Après des jours et des semaines de vaines tentatives, Gérard voit débarquer chez lui un autre Gérard. Lui-même mais… avec 20 ans de moins. Passé l’effet de surprise, les deux Gérard vont redonner chair et vie à leurs souvenirs…

Le Fil à retordre est un recueil de très courtes nouvelles de Claude Bourgeix (recommandé par l’Education Nationale s’il vous plait !) : situations et personnes s’emballent et dérapent dans ces histoires qui jouent sur les mots, sur l’absurde de situations loufoques, sur le parcours de personnages décalés. Brice Pomès et Jean-Marie Combelles ont sélectionné treize de ces histoires, et en ont fait une adaptation théâtrale réalisée avec l’accord de l’auteur. Et c’est ainsi que les grands moments de l’enfance de Gérard défilent et revivent sous nos yeux : sa classe de CM2 et sa maîtresse tyrannique, Melle Tresses-en-rond, ses copains bagarreurs et blagueurs, ses après-midi au musée avec Tatie… Un bain de jouvence !

Festival Les Extras 2019 à Ramonville

Spectacles, ateliers, rencontres, projections, siestes musicales etc. seront à découvrir autour du thème de « la Liberté » !

Un temps, co-construit avec les services et associations de Ramonville, pour que la jeunesse puisse réfléchir, appréhender et repenser le monde autrement.

4 spectacles pour enfants à partir de 2 ans: danse, théâtre ou marionettes

2 films d’animation: Les aventures de Rita  et Machin (à partir de 3 ans à 11h); Mango  ( à partir de 6 ans à 16h)

De nombreux ateliers gratuits: jeux, ateliers motricité, lectures, arts visuels…

Sur inscription au centre culturel (places limitées)

Réservation :05 61 73 00 48

 

 

Papier ciseaux forêt oiseaux

A partir de 5 ans

Impossible de résister à ce spectacle drôle, inventif et plein de malice ! Au départ, une table et deux comédiennes munies de ciseaux, de papier et d’une agrafeuse. Elles réinventent, sous nos yeux, un conte enchanté joyeusement foutraque habité d’une reine devineresse, d’un roi amoureux, d’un animal mythique, d’une météo chaotique, d’un peuple en colère et d’un chevalier… Elles découpent, assemblent, chantent et nous donnent à voir le plaisir de jouer avec peu de choses !